72
13
11295
News - Rennes-le-Château Archive

 

     

  > News

 

 

News... Dernières publications

Rennes‑Le‑Château ou l'histoire d'un grand secret

 

 

 

     Le site Rennes‑le‑Château‑Archive évolue régulièrement au fil des recherches, des enquêtes, des rencontres, des visites de terrain et des études... C'est aussi grâce à la contribution des chercheurs, des auteurs, et des passionnés qui amènent leurs travaux que le site progresse périodiquement. Vous trouverez ici la liste des derniers sujets publiés.

 

   Pour un aperçu des dernières modifications sur l'ensemble du site, vous pouvez également consulter le Plan du site

 

Les dernières publications...

 

 
    Trois nouvelles vues 360° sont venues enrichir l'album. Elles concernent la Tour de l'Orangeraie. Le concept immersif de la photo 360° permet de profiter pleinement de ce lieu très particulier et de sa beauté architecturale...

L'intérieur de la Tour de verre 360°

 
 
    C'est en étudiant le Méridien de Paris qu'un site particulier est apparu : le château de Castelfranc. Ancienne propriété d'un astronome atypique d'Henry IV, le scientifique étudiait la manière de mesurer une longitude avec une boussole. Le château réserve aussi des surprises. Une Dame ailée sculptée et en croix présente des détails étonnants. Cette sculpture va être le point d'entrée à une analyse beaucoup plus large et passionnante, celle conduisant aux origines du caducée, aux mythes du serpent, à Mélusine, le tout rejoignant l'énigme des deux Rennes et le Serpent Rouge...    

La Dame ailée du Méridien de Paris
et ses jambes entrelacées 

 
 
     Trois photos rares montrent les grottes de Saunière vers 1971, ou du moins ce qu'il en reste avant la restauration. La grotte ronde que l'on connaît aujourd'hui fut en effet reconstruite en 1999 sur les conseils d'Alain Féral. Ces images prouvent que contrairement aux dires de certains, ces édifices étaient imposants compte tenu du volume de pierres encore présentes...

 
 
     Le sujet est important... Bien sûr, il traite du Méridien de Paris et de ses curiosités, et l'on sait les liens étroits qu'il possède avec l'énigme des deux Rennes. Il fallait zoomer sur cette ligne historique porteuse de nombreux mystères. Mais le sujet est important pour une autre raison, et c'est en 2010 que l'aventure débuta. Alors que l'objectif était un simple inventaire de bornes méridiennes dans le Haut-Razès, la multitude d'anomalies présentes sur ces repères a fini par révéler après analyse la mise en place sur le terrain d'un système topographique de grande érudition... C'est l'affaire des bornes méridiennes...  

 
 

Bérenger Saunière, les années "restauration"
La suite de l'aventure Saunière...

     Il était une fois un jeune prêtre d’un petit village de l’Aude, Rennes‑le‑Château… Il arriva en juin 1885 sans un sou, et restaura à grand frais une église au nom de Maria de Magdala… Suite à cette restauration, il construisit un vaste domaine, deux tours dont l’une au nom de Magdala, une villa, et des jardins somptueux rythmés par une géométrie sacrée…
Bérenger Saunière aurait‑il découvert un immense trésor ?

 

 

Vidéo disponible sur youtube.com
https://youtu.be/D73na3KKdnM

 
 
   Une série d'images prises à 360° sont venues enrichir le site RLC Archive. Vous les trouverez dans la rubrique Albums et vidéos. N'hésitez pas à les afficher en plein écran pour profiter au mieux de l'expérience d'immersion 360.

 

 
 
   Nous savons aujourd'hui que Maurice Leblanc a laissé dans les aventures d'Arsène Lupin d'inombrables indices liés à l'énigme des deux Rennes. Son titre Best‑seller "L'Aiguille creuse" est certainement le plus emblématique de son oeuvre. Or, puisque Boudet parle des Bergers d'Arcadie dans "La Vraie Langue Celtique", donne‑t‑il aussi des pistes vers l'Aiguille et le Bézis ? L'analyse de certains paragraphe montre non seulement des jeux de mots très orientés vers les aiguilles de toutes sortes, mais aussi des éléments du Bézis... Et ceci avant Maurice Leblanc...

 
 
   Il était une fois un jeune prêtre d’un petit village de l’Aude, Rennes‑le‑Château… Il arriva en juin 1885 sans un sou, et restaura à grand frais une église au nom de Maria de Magdala… Suite à cette restauration, il construisit un vaste domaine, deux tours dont l’une au nom de Magdala, une villa, et des jardins somptueux rythmés par une géométrie sacrée… Bérenger Saunière aurait‑il découvert un immense trésor ?

 

 

Vidéo disponible sur youtube.com
https://youtu.be/IHf8Wf9hIjo

 
 
   Alors qu'un grand chantier dans les jardins de Rennes efface peu à peu la mémoire d'un lieu historique, il est rassurant de voir que la mémoire photographique est plus difficile à faire disparaître. Revenons sur la grotte du jardin au calvaire, ou plutôt sur les grottes, car contrairement à ce que l'on peut lire régulièrement, Saunière avait édifié non pas une, mais trois grottes assorties de quelques curiosités.  

 
 
   Voici le 7ème volet sur la Géométrie sacrée dédié au mètre et à la coudée royale.
   L'histoire officielle de la définition du mètre au 18e siècle cache en réalité une origine bien plus fascinante puisque que l'on retrouve le mètre à l'époque de l'ancienne Égypte, adossé à la coudée royale. Démonstrations et explications à découvrir ou à redécouvrir...
   Les Égyptiens connaissaient‑ils le périmètre de la Terre ?

 
 
   Une première vidéo sur les tableaux de Rennes‑les‑Bains est maintenant disponible sur youtube.com.

Vous y verrez les découvertes principales et le jumelage des deux tableaux cultes "Le Christ au lièvre" et "La Crucifiction"

https://youtu.be/IOFpGdv8ZdI

 
 
   Un argument classique des détracteurs est d'affirmer que "La Vraie Langue Celtique" d'Henri Boudet ne comportant aucune référence au tableau des Bergers d'Arcadie, l'énigme ne serait que pur phantasme créé par quelques chercheurs. Seulement voilà, cette référence existe et elle est magistralement insérée à la fin du livre culte. Et pour comprendre, il faut se plonger dans la mythologie grecque.

 
 
   Serait‑il possible qu'un lieu hautement historique, situé dans le plus célèbre château du monde, soit habituellement interdit au public ? Peut‑on imaginer un espace difficilement accessible et qui concerne les pages les plus passionnantes et les plus occultes de notre Histoire ? Plus incroyable encore, serait‑il envisageable que ce lieu concerne également l'énigme des deux Rennes ?

  La réponse est oui ; ce lieu existe et sa réputation est planétaire puisqu'il s'agit du Château de Versailles. Quant à l'endroit précis, il concerne une salle ; en fait 5 salles offrant un véritable trésor du passé... Cet espace très réservé offre l'occasion de se replonger dans la célèbre fresque des Croisades et de redécouvrir notamment un certain Pierre Raymond d'Hautpoul...
 
 
   Le Tombeau des Pontils a longtemps divisé les chercheurs. Pour certains, son rapport à l'énigme n'est qu'une pure spéculation. Pour d'autres, il est un indice fondateur. Mais une chose est sûre, il a été édifié à un endroit clé permettant d'offrir un panorama sur la Vallée du Bézis.

 
 
   Détecté il y a longtemps parmi les tableaux remarquables des deux Rennes, le triptyque des Rois mages de Sainte‑Colombe mérite une attention toute particulière.
   Signé par un maître flamand du XVe siècle, Van der Weyden, le retable cache une série d'indices qui deviennent aujourd'hui très pertinents. Cerise sur le gâteau, le triptyque mène tout droit à Arsène Lupin, à l'Aiguille creuse, et donc à Maurice Leblanc...

 
 
   Trop souvent injustement critiqué, souvent plagié, régulièrement copié, jamais égalé, le chercheur et auteur Franck Daffos ressort du bois pour notre plus grand plaisir, une occasion pour lui de remettre quelques pendules à l'heure et d'exposer sous un nouvel éclairage les découvertes 2005‑2008. Il est par exemple bon de rappeler comment le jumelage des tableaux de Rennes‑les‑Bains naquit, un montage que j'eus le plaisir de concevoir sur une idée intuitive de Franck et qui fut rendu public dès le lendemain sur le site RLC Archive. Il y a aussi l'aventure malheureuse du Pech d'en Couty et de la roche trouée, et comment les calvaires de Rennes‑les‑Bains semblent nous parler...

Découverte Franck Daffos ‑ Infographie Jean‑Pierre Garcia

ARQA ‑ La véritable utilité du jumelage des deux tableaux de Rennes‑les‑Bains :
http://www.editions‑arqa.com/editions‑arqa/spip.php?article3335

Et pour poursuivre sur les thèses de Franck Daffos :
Le BLOG de Léon Charel : http://leblogdeleon.over‑blog.com/

 
 
   Après "La Rennes d'Or ...là où dort la Reine", une fresque historique indispensable à connaître, voici la suite des recherches avec le tome 2. L'aventure se poursuit sur le terrain dans certaines régions de France, pour se terminer dans le Haut Razès, aux confins de la Voie Sacrée, là où dort le Divin...

   752 pages tout en couleur vous emmèneront dans un voyage initiatique unique au cœur des secrets de Rennes‑le‑Château. L'ouvrage est non seulement un guide permettant de comprendre le fil rouge millénaire, mais également un partage sur plusieurs années de recherches intenses.

 
 
   Révélés par les travaux d'Henry Lincoln, les alignements topographiques ont toujours suscité de la part des chercheurs et des passionnés un sentiment très partagé, mélangeant scepticisme et étonnement. Comme toujours dans l'énigme, il faut étudier avant de juger... Faisons le point sur l'une des géométries les plus démonstratives qui soit... le cercle des églises.

 
 

Le fond montagneux enfin décodé...

 

   Voici une première révélation des Bergers. Sous le ciel arcadien, le fond montagneux peint par Nicolas Poussin trace un Triangle d'Or au cœur du Haut‑Razès. C'est grâce à une longue enquête et à certaines gravures que l'on peut aujourd'hui comprendre et vérifier cette construction digne des dieux. En effet, la géométrie sacrée qu'offre le Bugarach, le château Templier du  Bézu et le Cardou permet de se rapprocher du Secret. Chateaubriand avait raison... Poussin nous parle dans ses tableaux, il suffit de l'écouter... N'est‑ce pas Arsène ?

 
 

Une montagne qu'il faut découvrir...

 

   Après le Bugarach et le Bézu, voici le troisième mont du Haut‑Razès qu'il faut connaître. Mal connu, car peu médiatisé, il cache de très belles randonnées et une vue époustouflante à son sommet. Surtout, il est impliqué dans une géométrie dont nous verrons bientôt l'importance.

 
 

Un instant de grâce...

 

   Plutôt éloigné des sujets classiques de Rennes, le château du Bézu est pourtant un lieu fondamental lié à l'énigme. Sa situation stratégique offre au visiteur une vue époustouflante et des paysages grandioses. Surtout, derrière ses légendes et son histoire tumultueuse, la citadelle imprenable cache plusieurs curiosités qu'il faut intégrer.  En effet, le château est un repère important qui entre dans le codage topographique du Haut‑Razès... Avant d'aller plus loin, voici quelques éléments qu'il faut connaître...

 
 

Quand la Tour‑Triangle joue avec

l'Axe Majeur

 

   Voici un exemple d'application de l'Axe Majeur. Depuis longtemps dans les cartons, la Tour‑Triangle devrait enfin voir le jour dans le paysage parisien. Les avis sont très partagés sur la réelle nécessité de cette tour bureaux, mais une chose est sûre, elle s'intègre merveilleusement bien dans la grande toile topographique et occulte... A découvrir...

 
 

Chapitre IV  Le cahier d'école

 

   Voici le dernier volet de l'étude de Léo Bourbon... Amateurs de numérologie boudétienne... A vos méninges...

A lire et à relire sans modération...

 
 

   Longtemps considérées comme de simples images souvenirs, les 33 photographies de Bérenger Saunière semblent peu à peu bien moins naïves qu'elles n'y paraissent. Si ces photos ont été très précieuses pour construire la géométrie du Domaine, elles cachent sans aucun doute un message...

 
 

Dernière mise à jour le 30 août 2021

 

 

Copyright © ‑ Tous droits réservés ‑ Jean‑Pierre Garcia ‑ http://www.rennes‑le‑chateau‑archive.com