Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum


    Ou l'histoire d'un grand secret ... 

 

 

Avertissement : Ce forum est dédié à tous les curieux, les passionnés et les chercheurs. Sont donc exclus les sujets d'ordre privé, incohérents, diffamatoires, provocateurs, politiques ou grossiers, n'ayant pour but que d'agresser ou de semer la discorde.  Les membres qui ne respecteront pas ces règles minimum de courtoisie seront avertis puis immédiatement exclus sur récidive, leurs messages seront supprimés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Messages du Web master

 

   J'ai conçu cet ouvrage comme j'aurais souhaité le trouver sur une étagère, il y a de nombreuses années, à une époque où l'affaire m'était encore inconnue. Son élaboration résulte de plusieurs années d'investigation et son écriture s'imposa comme la fin d'une étape. J'espère ainsi ravir ceux qui découvrent, ceux qui veulent connaître le vertige, mais aussi les pointus en leur montrant du doigt quelques preuves inédites en image d'une réalité que l'on ne peut plus nier. Nul besoin après ceci de s'acharner à convaincre sur l'existence d'un secret historique essentiel. Le fait est là et il faut dorénavant faire avec...

 

   L'objectif n'est pas seulement de proposer une fresque sur 2000 ans d'Histoire et 50 ans de recherches, mais c'est aussi l'occasion de présenter une superbe découverte qui fut l'étincelle de ce projet. Je remercie à ce propos, Jean Brunelin, qui sut préserver le suspens jusqu'à la sortie du livre en mai 2008.

      J'ai aussi voulu un livre abordable pour tous ceux qui souhaitent comprendre et partager ma passion. Car, si depuis l'année 2005 l'affaire a su reprendre une assise historique solide grâce à Franck Daffos, sa complexité a rendu l'histoire de plus en plus hermétique. La découverte exceptionnelle méritait d'être couchée sur papier couleur. Il fallait imprimer cet héritage pour éviter toute dérive d'interprétation et remettre dans son vrai contexte le message. Surtout, cette surprise permet au public de prendre conscience de ce patrimoine que nous devons maintenant protéger...

 

       Je souhaite enfin que ces quelques pages, prolongation du site RLC Archive, aident à la poursuite du rêve et qu'elles participent à cet immense projet qui est la mise à jour de notre passé souterrain et de ses secrets...  

Jean-Pierre Garcia               

 

        "Le Secret dans l'Art ou l'Art du Secret"   est de nouveau disponible

Commandez-le ...

   Ce livre de 424 pages couleurs est composé de nombreuses illustrations, photos et synoptiques qui accompagnent l'aventure... L'ouvrage comblera les initiés mais aussi ceux qui souhaitent découvrir l'affaire simplement en découvrant les plus belles surprises de ces dernières années. Pour commander, rien de plus simple. Remplissez le bon et envoyez-le à l'adresse indiquée. Paiement possible par Paypal ou par chèque français...   L'ouvrage est également disponible à la boutique  Aux Portes de Rennes

  Patrick Pourtal, Webmaster du site  "Rennes-Le-Château - Le dossier" me proposa en juillet 2008 de répondre à ses questions suite à la sortie du livre "Le Secret dans l'Art". C'est avec un grand plaisir que je me suis mis à ma plume. Vous trouverez mes réponses ici : http://www.rennes-le-chateau.org/rlctoday/int-jpg.asp

Je remercie également André Douzet pour avoir publier une page critique sur "Le Secret dans l'Art"
Vous pouvez la découvrir ici :
http://www.societe-perillos.com/som_garcia.html

 

Site partenaire

   Les Editions ARQA éditions d’art et de bibliophilie, vous invitent à acquérir un choix d’ouvrages en tirage limité réservé aux amateurs d’art, aux chercheurs éclairés, aux curieux impénitents. Ces ouvrages exploreront des Terrae incognitae jusqu’aux confins de la Poésie, de l’Écriture et de la Tradition, …

 
Nouveautés à lire ...          

Pour voir le clip d'annonce :  http://www.youtube.com/watch?v=qItG4rZc8KQ

 

 

Pour participer à la souscription vous pouvez retournez le bon ci-dessous :

BON DE SOUSCRIPTION

 

Les 1000 premiers exemplaires seront numérotés et signés par l’auteur.

TEMPLIERS - Recherches d’authenticité

par George H. Kiess

 

    1099. Les croisés prennent Jérusalem. Un épouvantable massacre, à la fois inutile et à jamais impardonnable. Deux à trois décennies plus tard, un groupe d’hommes prononce le vœu de ne plus retourner en Occident. Ils deviendront Guerriers ou Moines. On les appellera les pauvres frères de la Milice du Temple de Salomon.  Les Guerriers : Le champenois, Hugo Pagani, charismatique et décideur. Il sera ambassadeur en Europe de l’Ouest pour la cause palestinienne, pour le roi de Jérusalem qui a un besoin impératif de soldats pour maintenir ses conquêtes. Les Moines : des « chercheurs », savants, polyglottes, érudits ; des scientifiques tournés vers les origines des connaissances et la découverte des religions… La leur entre autres. Les Katholikos de Rome ; religion ou parti politique ? Pertinente question. L’origine de leurs croyances depuis les Romains qui persécutaient les Christiques, les apôtres d’un Dieu dont le « Christ », Jésus, était leur prophète.

   Ces persécuteurs romains toujours présents, leur vrai visage. Le secret des hommes du Temple qui découvrent ces vérités, et qui doivent se taire au risque de leur vie. Les Maîtres successifs de l’Ordre du Temple. Étaient-ils dix ou onze pour arriver jusqu’à Gérard de Ridefort, le Grand-Maître qui a trahi ? Et le troisième Maître des Templiers qui un jour donna sa démission et ne fut plus à la tête de l’Ordre, ce « Grand-Maître » qui revint en Europe pour entrer dans un monastère. Cet autre Maître de l’Ordre qui donna également sa démission, mais resta au service du roi de Jérusalem. Le Grand Maître Bertrand de Blancaforti, capturé ; puis, libéré sur négociation, en payant rançon. Fini l’ésotérisme farfelu des 9 chevaliers… pendant neuf ans… 1118, création de l’Ordre… La vérité sur le Maître félon Gérard de Ridefort… Les secrets des « frères initiés ». Les raisons véritables de ces croisades. Les aspects réalistes et historiques de l’existence des Templiers sur un peu moins de deux siècles.… Savions-nous tout cela ?

 

               10 ans déjà... 

           C’est avec un immense plaisir que je souhaite longue vie à ces deux nouveaux ouvrages de Franck Daffos. Voici maintenant 10 ans que le destin nous a rapprochés suite à l’ouverture du site RLC Archive le 5 mai 2004, et depuis, le vent continue de souffler. Je m’en souviens encore… Surpris par ce site Web légèrement provocateur et par son contenu sans cesse orienté vers de nouvelles pistes, Franck avait pris son téléphone pour me recommander d’y ajouter une référence qui manquait. L’échange dura en réalité plus de trois heures… C’était le début d’une aventure et d’une amitié qui se poursuit aujourd’hui plus que jamais. Ce fut aussi la naissance du forum que je décidai d’ouvrir pour faire face à une vague de protestations, de censures, et d’attaque gratuites contre l'auteur. Où sont-ils aujourd’hui tous ces incrédules arcs boutés sur leur conviction ? Que reste-t-il de toutes ces thèses destinées à nous faire croire que l’histoire de Rennes est une ridicule affaire de trafic de messe ? Rien… car une fois de plus le temps est seul juge… Finalement parmi les innombrables ouvrages publiés, seuls certains continuent d’abreuver le long fleuve tranquille des deux Rennes. Ce fut aussi, lors d’une nouvelle rencontre à ND de Marceille en 2006, la découverte d'une signature, celle de Mathieu Frédeau sur le tableau de Saint Antoine, un indice qui allait nous replonger dans de nouvelles pistes dont les tableaux jumelés de Rennes-les-Bains. Ce fut enfin le temps d’un premier bilan et la sortie d’un livre qui synthétise : « Le Secret dans l’Art ou l’Art du Secret ». Depuis, Franck a voulu prendre du recul, sans doute pour se reposer à propos d’une malheureuse affaire qui n’aurait jamais dû voir le jour, mais on ne quitte pas Rennes comme cela… Il y a encore tant à dire et à raconter... Car nos échanges longs et savoureux démontrent une chose : notre passion reste intacte et déterminée.
      Ces deux ouvrages « Le secret dérobé » et « Le puzzle reconstitué » ne sont pas de simples rééditions. Ils sont aussi l’occasion pour l’auteur de renforcer certains messages et d’apporter des documents inédits. Ils sont aussi un magnifique tremplin pour ce qui va suivre l’année prochaine. Car même si nos recherches se sont éloignées en apparence ces dernières années, cette nouvelle étape prouve que nos chemins n’ont jamais été aussi proches et convergents…

 

La suite est ici...  10 ans déjà et plus d'1 million de visiteurs

Jean-Pierre Garcia       

 

        Il y a 45 ans naissait quasiment de rien...

   du vent des Corbières et des oubliettes de l’Histoire, un mystère échevelé de « curé aux milliards » que l’intelligentsia actuelle, bien embarrassée, considère être aujourd’hui un « mythe »…
Autrement dit après un demi-siècle de recherches biographiques et historiques, géographiques et archivistiques et plus de 450 livres publiés sur « l’Affaire de Rennes-le-Château », celle-ci se résumerait, en quelque sorte, à une escroquerie intellectuelle, un conte à dormir debout, un piège nébuleux aussi hasardeux qu’improbable dans lequel tomberaient tous les chercheurs qui, tels des papillons de nuit attirés par une lumière incandescente située au loin, dans un Razès enchanté par Gérard de Sède, et n’aurait comme seul recours que de colporter la légende de Rennes. Il suffit de le croire. Mais, pour croire le contraire, il est nécessaire surtout de se pencher, sans a priori aucun, sur les pièces incontournables du dossier pour comprendre à quel point les tenants d’un mystère sans corps, mais aussi sans queue ni tête, se retrouvent très rapidement démunis devant leurs propres contradictions. Depuis plus de dix ans, Franck Daffos avec ses ouvrages : le Secret dérobé et le Puzzle reconstitué, et ses conférences à Rennes-le-Château, démonte avec courage et abnégation tous les rouages de cette « machine infernale », comme aurait dit Cocteau, et démontre à qui veut l’entendre que l’affaire de Rennes est bien une affaire sérieuse - concernant des ecclésiastiques. Autrement dit un « secret de prêtres »… Franck Daffos démontre encore que le mystère est loin d’être inexistant - bien au contraire - et qu’il suffit de se donner la peine de reconstituer patiemment le puzzle, pour qu’apparaisse enfin l’image cohérente et parfaitement réaliste d’une énigme ancestrale qui prend principalement sa source dans le XVIIe siècle des Bergers d’Arcadie de Nicolas Poussin et du surintendant des finances de Louis XIV, un certain… Nicolas Fouquet....

 

Les interviews de Franck Daffos sont ici :

http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2891
http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2892
http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2904

 



Par Franck Daffos et Didier Héricart de Thury
Editions ARQA



Ombres et lumières sur Rennes-le-Château...
Editions ARQA



Le Prieuré de Sion
par Doumergue et Garnier
Editions ARQA

Le Secret Dévoilé
par Christian Doumergue
 

Par George H. Kiess
Editions ARQA

Le secret dérobé
Par Franck Daffos
Editions ARQA

Le puzzle reconstitué
Par Franck Daffos
Editions ARQA

 
 

Un peu de rêve...

    Par ces temps de fond de crise, alors que nous entrons dans l’hiver, il ne faut pas hésiter à se laisser emporter par quelques rêves… Pour qui la respecte, Rennes sait offrir cette magie qui lui est propre… Au détour d’un chemin, à un endroit très particulier, sous un épais lit de feuilles et de débris, un soupirail fait de deux énormes dalles jointives et placées horizontalement, nous prouvent que Boudet était très bien informé… Mais est-il encore besoin de le prouver ?

 
La Sainte Baume... Un reliquaire bien gênant...
 
   Nous ne verrons malheureusement plus la face cachée du reliquaire de la Sainte Baume qui permit de rebondir sur l'affaire de Rennes. Objet certainement de nombreuses interrogations des pèlerins et surtout de quelques chercheurs un peu trop curieux, la précieuse orfèvrerie a été définitivement retournée. Elle ne présente dorénavant que son côté conforme aux Evangiles... On y découvre Marie-Madeleine portée par les anges et priant aux pieds de Jésus. Tout est rentré dans l'ordre... Preuve aussi que le reliquaire dérange...

   Les moines dominicains, gardiens de la grotte sacrée, seraient-ils tombés sur une description du sulfureux reliquaire ? C'est bien possible... Le fait est que depuis 2013, les visiteurs de la Sainte Baume ne peuvent plus admirer le merveilleux message laissé par Thomas Joseph Armand Caillat en 1889. L'orfèvre lyonnais très apprécié et spécialisé dans l’art religieux, obtint d’ailleurs le Grand Prix d’Orfèvrerie le 22 juin 1890 et figura à l'Exposition Universelle de Paris de 1889.

   Heureusement il nous reste les photos qui attestent de cette gravure plutôt décalée avec la version biblique officielle... 


Le reliquaire de la Sainte Baume, retourné à partir de 2013

Détail du reliquaire visible depuis 2013... et conforme aux Evangiles...

 

Détail du reliquaire - Cette face a été occultée à partir de l'année 2013
On y découvrait un corps embaumé et auprès de lui, la Vierge Marie en prière, accompagnée
du petit groupe dont Marie-Madeleine, dans la barque qui s'échoua selon la légende,
à Saintes-Maries-de-la-Mer... non loin du Razès...

 
Dernières parutions sur le site...
 

 
Essai(s) d'interpr?tation(s)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum -> Le Serpent Rouge
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
aurore



Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 357
Localisation: franche-comt

MessagePosté le: Ven Avr 10, 2009 6:09 pm    Sujet du message: Essai(s) d'interpr?tation(s) Répondre en citant

Bonjour ? tous,

Suite aux conseils que j'ai pu re?evoir lors du week-end de rencontre, me revoil? ? plancher entre autres sur Le Serpent Rouge.

Merci de me donner vos avis sur l'interpr?tation que j'en donne ou de me corriger si je fais des erreurs Very Happy

Pour commencer les dates figurant sur la page avant les strophes : 1099; 15 juillet la prise de J?rusalem
1188; 4 mars naissance de Blanche de Castille
mais aussi on pourrait dire que le 2 octobre 1887 J?rusalem est reprise aux Crois?s, et que 1188 correspond au "retour" en Terre Fran?aise avec ?ventuellement quelques valises suppl?mentaires ?

Pour la devise LENE BUXEUM EOUS SCAPHFE, j'ai une id?e ? v?rifier.

PREMIERE STROPHE

Comme ils sont ?tranges les manuscrits de cet Ami

Les manuscrits peuvent ?tre les parchemins mais aussi des ?crits reli?s...

grand voyageur de l'inconnu, ils me sont parvenus s?parement, pourtant ils forment un tout pour celui qui sait que les couleurs de l'arc-en-ciel donnent l'unit? blanche, ou pour l'Artiste qui sous son pinceau, fait des six teintes de sa palette magique, jaillir le noir.

Mon interpr?tation s'accorde sur ce passage avec la deuxi?me strophe

Cet Ami, comment vous le pr?senter ? Son nom demeura un myst?re, mais son nombre est celui d'un sceau c?l?bre.

Ici le sceau le plus c?l?bre est celui de Salomon, ce qui s'accorderait avec la premi?re strophe car en peinture pour faire "jaillir" le noir, on utilise 6 couleurs. Ce qui en faisant un croquis repr?sente l'?toile ? 6 branche, qui nous rappelle Salomon. Le sceau de Salomon et la palette des six teintes nous am?nent ? l'?toile de Salomon.
Pour l'arc-en-ciel cela marche un peu diff?rement et dans un autre sens, mais cela ne donne pas d'?toile...
Le blanc et le Noir, Le Bien et le Mal...
_________________
l'?nigme vit aussi du voeu d'?tre perc?e !
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
brunelin



Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 1658
Localisation: LANGUEDOC

MessagePosté le: Ven Avr 10, 2009 6:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pour la devise LENE BUXEUM EOUS SCAPHFE, j'ai une id?e ? v?rifier.


c'est la barque d'orient

mais il n'est pas sur que cette maxime ainsi que le dessin fasse partie de l'original
_________________
"l'abb? BOUDET connait un secret qui pourrait engendrer de grands bouleversements"
courrier du r?v?rend p?re VANNIER
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aurore



Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 357
Localisation: franche-comt

MessagePosté le: Ven Avr 10, 2009 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

RE,

Merci Mr Brunelin Very Happy mais je bloque sur SCAPHFE, car pour moi cela ne signifie pas "barque"...mais je peux me tromper...

Donc je continue,

Comment vous le d?crire ? Peut-?tre comme le nautonnier de l'arche imp?rissable,

Le nautonnier de l'arche... je pense au Nautonnier de l'Arche Royale, l'arche royale ?tant si on veut une branche "parall?le" de la Franc-ma?onnerie, qui ferait remontait ses "origines" ? No? autre nautonnier c?l?bre... cf;le manuscrit de COOK, qui explique : "
_________________
l'?nigme vit aussi du voeu d'?tre perc?e !
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aurore



Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 357
Localisation: franche-comt

MessagePosté le: Ven Avr 10, 2009 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D?sol?e mon ordi ? bugg? col?re5

Bon donc ce manuscrit dit en parlant du D?luge : construire deux piliers et de graver sur toutes les pierres les 7 afin qu'elles ne soient pas perdues...
Mais cela m'emb?te car No? ce n'est pas Salomon... confus8 confus8 bien qu'il construisit l'Arche gr?ce ? la g?om?trie...

Mais 7 sciences et plus loin on retrouve dans le SR, "la septi?me sentence"... confus8

comme une colonne sur son roc blanc, scrutant vers le midi, au-del? du roc noir

L? encore j'ai plusieurs id?es ? faire m?rir

TROISIEME STROPHE

Dans mon p?lerinage, le mot utilis? p?l?rinage a un sens religieux, ce qui peut impliquer un voyage du croyant vers son lieu de d?votion selon sa religion... Le sens de ce voyage a donc pour but de se recueillir, d'avoir la foi en quelque sorte, ou que cela a trait ? la Religion, sinon l'auteur aurait pu employer le mot "aventure" ? titre d'exemple.

je tentais de me frayer ? l'?p?e, sous-entendu pour la cl? MORTEPEE ? car en 1967, l'?p?e n'est plus vraiment utilis?e non ?

? travers la v?g?tation inextricable des bois,, selon moi deux sens, le premier au sens propres, a?e a?E les vilaines ronces, et au sens figur?, en relation avec le dechiffrement des parchemins (ben quand on les regarde confus1 )

je voulais parvenir ? la demeure , la demeure ? un p?lerinage ? le terme appropri? serait plut?t "s?pulture" ou "sanctuaire", l'endroit o? se trouve l'objectif du d?vot...

de la BELLE endormie, ici la les majuscules, me font penser ? mettre plus "l'accent" sur Belle que sur endormie...Endormie car morte (logique elle doit pas tricoter en nous attendant), BELLE de part la l?gende, le mythe...

en qui certains po?tes voient la REINE d'un royaume disparu, pareil ici on met "l'accent" sur Reine pour l'importance du mot et de la d?finition. J'ai plusieurs id?es pour cette phrase et les po?tes, j'y travaille encore un peu...

Au d?sespoir de retrouver le chemin, le chemin existait-il avant ?

les parchemins de cet Ami furent pour moi le fil d'Ariane, bon l? on parle bien des parchemins, et non des manuscrits comme dans la premi?re strophe ce qui me laisse pens? que les parchemein ne sont qu'un morceau de ce qui est "parvenu" ? l'auteur... Ils permettent de retrouver le chemin...

Voil? d?j? pour ce soir, j'?sp?re ?tre compr?hensible. Vos avis seront les bienvenus Mr. Green

Cordialemetn Aurore
_________________
l'?nigme vit aussi du voeu d'?tre perc?e !
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MPierre
Invité





MessagePosté le: Ven Avr 10, 2009 11:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Aurore cela me semble bien int?ressant,

Michel
Revenir en haut de page
Luiggi
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 14 Oct 2006
Messages: 256

MessagePosté le: Sam Avr 11, 2009 12:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Aurore

Bravo pour ta d?marche. Le Serpent Rouge finit toujours par croiser le chercheur (ou la chercheuse) sur sa route. C'est une ?tape essentielle ? la compr?hension de l'?nigme et ? la prise de conscience du vertige.

Tu vas t'apercevoir au bout de plusieurs relectures espac?es sur plusieurs heures, plusieurs jours et plusieurs mois, que ce texte est un bijou d'intelligence et une fabuleuse charade ? multiples tiroirs. Les all?gories se m?langent avec l'Histoire et les jeux de mots sont l? pour nous perdre ou pour nous donner une solution. Ce po?me a servi de base ? la reconstruction du puzzle. C'est un texte fondateur authentique et que m?me Plantard tenta de r?soudre.

De plus il a ?t? ?crit en pr?ambule ? quelques chose qui n'a peut ?tre jamais exist? :
A la derni?re strophe on trouve ce passage ?trange : "Voici donc Ami lecteur, dans les pages qui suivent le r?sultat d'un r?ve...". Or ces pages suivantes sont aujourd'hui inconnues...

Tu trouveras dans mon livre mais aussi dans celui de Doumergue "L'affaire de Rennes Tome 2" les passages que l'on a aujourd'hui compris face ? l'Histoire et ? son puzzle.

Courrage... Encore quelques centaines de relecture pour profiter de son nectar coffee
JP
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
williams quenoy



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 217
Localisation: BORDEAUX

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2009 3:56 pm    Sujet du message: RE Répondre en citant

Bonjour ? tous .

Mr Brunelin , il semblerais que le serpent rouge soit plus anciens que l'on ?a date de fabrication , mais que surtout il manquerais des pages ? ce dossier .

J'aurais souhaiter vos ?claircissements sur ces deux points .

En vous remerciant par avance .

Bien cordialement .

Williams Quenoy .
_________________
Toujours dire merci ? ceux que l'on rencontre en montant les escaliers , car on pourrait les revoirs en les descendants .
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
brunelin



Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 1658
Localisation: LANGUEDOC

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2009 7:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

il est fort possible que le serpent rouge fasse partie du dossier que se sont procur? l'?quipe plantard et peut ?tre comme le pense franck daffos etre une confection de jean jourdes.....................plantard n'aurait fait que le d?poser ? la BN

j'ai moi aussi entendu dire qu'il y avait un autre feuillet
_________________
"l'abb? BOUDET connait un secret qui pourrait engendrer de grands bouleversements"
courrier du r?v?rend p?re VANNIER
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrice



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2009 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu parles , Aurore , de la Belle endormie... qu'on pourrait aussi appeler "Belle au bois dormant" puisqu'on suggere ici exactement la meme chose...
Je te conseille, ainsi qu'? Mpierre et ceux que ?a pourrait inspirer, d'aller voir du cot? des auteurs herm?tistes (Raymond Roussel etc) pour en trouver la bonne traduction (en lien avec le fameux baiser des templiers quelque part!)...Je sais que je vais "gonfler" le truculent (et que j'appr?cie!) Brunelin avec cette proposition mais je pense que le serpent rouge (qui porte tres bien son nom) est ?crit pour les "troubadours"...
Voila ma suggestion
Cordialement
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aurore



Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 357
Localisation: franche-comt

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2009 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour ? tous,

Patrice,

Oui, cela peut ?tre aussi une piste, mais, apr?s Boudet, lire Raymond Roussel... Very Happy J'ai d?j? lu un peu de ce qu'il a fait et oui c'est int?ressant.

Quand je parle de majuscules pour Belle et Reine, c'est pour marqu? l'association qui je crois doit ?tre faite entre les deux mots. Je pense que la volont? de l'auteur ? pour but de dire BELLE REINE... Bien sur la tr?s charmante Aurore, (pas moi la belle au bois dormant) reste une piste parmi d'autres, si on prend en compte la r?f?rence ? Perrault...

Moi de mon c?t? je travaille sur une autre piste. D'ailleurs celle-ci me m?ne ? un joli po?me, Attention, aucun rapport ?ventuel pour l'instant, juste une suggestion comme une autre :

Le P?lerin passionn?

Belle ?tait la matin?e o? apparut la belle reine d'amour

Belle ?tait la matin?e o? apparut le belle reine d'amour, plus p?le que sa blanche colombe, de la douleur que lui causait Adonis, jouvenceau altier et farouche.

Elle prend position sur une colline escarp?e ; vite Adonis arrive, au son du cor, avec sa meute. Elle la reine affol?e, avec une sollicitude plus que tendre, d?fend ? l'enfant d'aller plus loin :

"Une fois, dit-elle, j'ai vu un beau jeune homme, ici, dans ces halliers, bless? gri?vement ? la cuisse par un sanglier ; spectacle douloureux ! Regarde ma cuisse, ajoute-t-elle, c'est l? qu'?tait la plaie."

Et elle lui montrait sa cuisse ; Adonis y vit plus d'une cicatrice, et s'enfuit rougissant, et la laissa toute seule.


Voil? un bien joli po?me, non ?

Ce qui est "marrant" c'est qu'ici le po?te montre la reine conne ayant ?tait bless?, elle, par un sanglier, alors que dans la mythologie c'est Adonis que se fait tuer...

Ce po?me est juste un exemple, et j'ai encore ^plusieurs petites id?es de ce genre ? travailler...
Je mettrais bient?t la suite de mon interpr?tation du Serpent Rouge, et ensuite ma conclusion finale, ? savoir "ma" solution, selon mon travail, car pour l'instant j'essaie juste de "d?crypter", ? ma fa?on cette "charade" Very Happy

Cordialement Aurore
_________________
l'?nigme vit aussi du voeu d'?tre perc?e !
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aurore



Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 357
Localisation: franche-comt

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2009 10:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

RE,

%?@; #, OUPS DESOLEE, pour mon erreur de frappe
Citation:
montre la reine conne


C'est bien entendu, montre la reine comme... Embarassed

Je m'en excuse...
_________________
l'?nigme vit aussi du voeu d'?tre perc?e !
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrice



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2009 11:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.sahajayoga.asso.fr/infos_sahaja-yoga/sahajayoga_kundalini.htm
Ci dessus l'indication d'un petit film sur cette princesse endormie lov?e au bas de la colonne vert?brale et qui monte en caduc?e (symbole de la sant?) le long de cette colonne vert?brale...le caduc?e est compos?e d'une sorciere verte et d'un serpent rouge . IL est ? la fois en nous et sur certaines lignes sacr?ees de notre belle planete....car les m?ridiens r?f?rences sont ils des lignes arbitraires ou sacr?es? En ce qui me concerne , j'ai tranch? depuis longtemps la question. Tout cela a biensur ? voir avec les mysteres de la vouivre et des m?galithes. Beaucoup de travail , ? faire dans le plus grand respect...pour des d?couvertes ?tranges en soi et ? l'ext?rieur de soi...pour mieux renaitre.
Cette connaissance de la princesse endormie a ?t? une des causes de la destruction des cathares et templiers...les catholiques ne d?sirant pas voir l'homme manger du fruit de la connaissance ont identifi? ce fruit ? un seul des aspects de sa "magie"...pour garder la lumiere sous le boisseau.
Pout corroborer mes dires, n'oublions pas que la ligne rouge (ou Roussillon) est devenue (ou qu'on a voulu faire devenir)m?ridienne verte (!) en l'an 2000!
Le cot? rouge de la Sals et de certaines terres du razes n'est qu'une cons?quence de cet ?tat de fait alchimique.
Bonnes recherches de toute fa?on, Aurore
Cordialement
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lamed



Inscrit le: 09 Déc 2009
Messages: 27

MessagePosté le: Dim Déc 27, 2009 12:43 am    Sujet du message: Le Serpent Rouge Répondre en citant

Le plus accessible, et, oserais-je le dire, le plus CERTAIN, n'est pas dans les treize strophes, mais au sein de ce qui les accompagne...

Comme nombre d'autres ?l?ments, plut?t parisiens, c'est l?, devant nos yeux.
Encore faut-il avoir trouv? la bonne clef...

Que le lecteur me pardonne mon herm?tisme, mais sachant les mauvaises mani?res de certains vis ? vis du mat?riel en terme de droit de propri?t?, je n'interviendrais sur ce forum que par allusions.
Comprenne qui pourra. Ou qui sait.

Maintenant, si certain(e)s chercheur(ses) se trouvant sur Paris ou de passage, j'aurais plaisir, comme je l'ai fait auparavant avec des personnes avec qui je suis entr? en empathie ? leur prodiguer une visite guid?e d'un certain endoit bien connu ici.

Ceci, bien ?videmment, en gardant le silence sur ce que je d?livrerais, qui fera l'objet d'une publication cet ?t?.

Amateurs - teuses d'?motions fortes, profitez-en, je suis en wacances encore quelques jours. Very Happy

Petite pr?cision : il est n?cessaire d'avoir une bonne vue, ou de bonnes lunettes, pour une part de la visite. Shocked
_________________
La hache tournoie dans l'air qui fr?mit, mais l'aile s'ouvre et l'on va jusqu'? D.ieu
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gil



Inscrit le: 04 Jan 2007
Messages: 557

MessagePosté le: Dim Déc 27, 2009 9:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

voici quelques interpr?tations toutes personnelles donc criticables !

? Cet Ami, comment vous le pr?senter ? Son nom demeura un myst?re, mais son nombre est celui d?un sceau c?l?bre. Comment vous le d?crire ? Peut-?tre comme le nautonnier de l?arche imp?rissable, impassible comme une colonne sur son roc blanc, scrutant vers le midi, au-del? du roc noir. ?

Nautonnier comporte une faute d'ortographe, qui me semble volontaire (Nautonier). L'auteur nous indique un N, peut ?tre celui invers? d'un tableau de Signol ? St Sulpice
L'arche Imp?rissable repr?sente pour moi la colline de Blanchefort (Roc Blanc) avec en premier plan Roque N?gre. Un tableau de Teniers repr?sente ces deux rochers sous forme de vaisseau de pierre (en tout cas l'?voque). L'alignement Roque N?gre Blanchefort nous emmenne vers la croix Boudet dans le Serbairou

? Dans mon p?lerinage ?prouvant, je tentais de me frayer ? l??p?e une voie ? travers la v?g?tation inextricable des bois, je voulais parvenir ? la demeure de la BELLE endormie en qui certains po?tes voient la REINE d?un royaume disparu. Au d?sespoir de retrouver le chemin, les parchemins de cet Ami furent pour moi le fil d?Ariane. ?

Il cherche la tombe de Marie Madeleine, qu'il d?signe par Reine BLanche

? Gr?ce ? lui, d?sormais ? pas mesur?s et d?un oeil s?r, je puis d?couvrir les soixante-quatre pierres dispers?es du cube parfait, que les Fr?res de la BELLE du bois noir ?chappant ? la poursuite des usurpateurs, avaient sem?es en route quant ils s?enfuirent du Fort Blanc. ?

L'auteur nous parle d'un ?chiquier et de pierres qu'il faut retrouver, comme la pierre dite Alcor en est une, Elles sont plac?es soit sur une case noire soit sur une case blanche. Pour positionner l'?chiquier correctement, il faut placer le Roi noir sur Roque N?gre

? Rassembler les pierres ?parses, oeuvrer de l??querre et du compas pour les remettre en ordre r?gulier, chercher la ligne du m?ridien en allant de l?Orient ? l?Occident, puis regardant du Midi au Nord, enfin en tous sens pour obtenir la solution cherch?e, faisant station devant les quatorze pierres marqu?es d?une croix. Le cercle ?tant l?anneau et couronne, et lui le diad?me de cette REINE du Castel. ?

L'auteur nous parle du chemin de croix de RLC qu'il faut suivre pour retrouver les pierres. Comme Franck Daffos nous en a fait la d?monstration dans ce forum, chacune des pierres est repr?sent?e physiquement ou sous forme d'all?gorie, si on suit le chemin de croix dans le bon ordre. Pour ma part, je pense qu'il faut commencer par la station XIV, puis XIII etc...Il nous parle d'une ligne de m?ridien (je penche pour celui de St Sulpice car seule l'?glise parisienne est ?voqu?e, pas l'observatoire)

? Les dalles du pav? mosa?que du lieu sacr? pouvaient ?tre alternativement blanches ou noires, et JESUS, comme ASMODEE observer leurs alignements, ma vue semblait incapable de voir le sommet o? demeurait cach?e la merveilleuse endormie. N??tant pas HERCULE ? la puissance magique, comment d?chiffrer les myst?rieux symboles grav?s par les observateurs du pass?. Dans le sanctuaire pourtant le b?nitier, fontaine d?amour des croyants redonne m?moire de ces mots : PAR CE SIGNE TU le VAINCRAS. ?

L'auteur nous d?signe l'?glise de RLC et l'?chiquier plac? dans le dallage ? l'entr?e, il nous donne une indication, la fontaine des amours, il nous dit que la tombe se trouve en hauteur, dans une montagne ou une colline.

? De celle que je d?sirais lib?rer, montaient vers moi les effluves du parfum qui impr?gn?rent le s?pulcre. Jadis les uns l?avaient nomm?e : ISIS, reine des sources bienfaisantes, VENEZ A MOI VOUS TOUS QUI SOUFFREZ ET QUI ETES ACCABLES ET JE VOUS SOULAGERAI, d?autres : MADELEINE, au c?l?bre vase plein d?un baume gu?risseur. Les initi?s savent son nom v?ritable : NOTRE DAME DES CROSS. ?

Il nous pr?cise que la dame blanche dont il parle est Madelaine, et que c'est la source de la Madeleine qu'il faut assimiler ? la Reine blanche, pour positionner l'?chiquier.

? J??tais comme les bergers du c?l?bre peintre POUSSIN, perplexe devant l??nigme : ? ET IN ARCADIA EGO... ?. La voix du sang allait-elle me rendre l?image d?un pass? ancestral. Oui, l??clair du g?nie traversa ma pens?e. Je revoyais, je comprenais ! Je savais maintenant ce secret fabuleux. Et merveille lors des sauts des autres cavaliers, les sabots d?un cheval avaient laiss? quatre empreintes sur la pierre, voil? le signe que DELACROIX avait donn? dans l?un des trois tableaux de la chapelle des Anges. Voil? la septi?me sentence qu?une main avait trac?e : RETIRE MOI DE LA BOUE, QUE JE N?Y RESTE PAS ENFONCE. Deux fois IS, embaumeuse et embaum?e, vase miracle de l??ternelle Dame Blanche des L?gendes. ?

L'auteur nous place dans la chapelle des Anges, ou le Cheval de Dieu est repr?sent?, c'est un cheval qui vient du ciel, qui vole.

? Commenc? dans les t?n?bres, mon voyage ne pouvait s?achever qu?en Lumi?re. A la fen?tre de la maison ruin?e, je contemplais ? travers les arbres d?pouill?s par l?automne le sommet de la montagne. La croix de cr?te se d?tachait sous le soleil du midi, elle ?tait la quatorzi?me et la plus grande de toutes avec ses 35 centim?tres ! Me voici donc ? mon tour cavalier sur le coursier divin chevauchant l?ab?me. ?

L'auteur nous parle d'une fen?tre d'o? on aper?oit une croix de cr?te. Il existe une cabane en ruine sur la route de Sougraignes, de cette cabane on voit la pierre de D? de Boudet. Peut ?tre alors la croix du Serbairou. Il nous dit qu'il faut alors effectuer le saut du Cavalier, ? partir de ce point, puis que l'?chiquier est plac?.

? Vision c?leste pour celui qui se souvient des quatre oeuvres de Em..SIGNOL autour de la ligne du M?ridien, au choeur m?me du sanctuaire d?o? rayonne cette source d?amour des uns pour les autres, je pivote sur moi-m?me passant du regard la rose du P ? celle du l?S, puis de l?S au P...et la spirale dans mon esprit devenant comme un poulpe monstrueux expulsant son encre, les t?n?bres absorbent la lumi?re, j?ai le vertige et je porte ma main ? ma bouche mordant instinctivement ma paume, peut-?tre comme OLIER dans son cercueil. Mal?diction, je comprends la v?rit?, IL EST PASSE, mais lui aussi en faisant LE BIEN, ainsi que CELUI de la tombe fleurie. Mais combien ont saccag? la MAISON, ne laissant que des cadavres embaum?s et nombres de m?taux qu?ils n?avaient pu emporter. Quel ?trange myst?re rec?le le nouveau temple de SALOMON ?difi? par les enfants de Saint VINCENT. ?

Il nous parle des deux vitraux aux extr?mit?s du m?ridien de St Sulpice, qu'il faut replacer dans la r?gion de Rennes les bains, le P etant le Pech Cardou, le S le Sebairou. Il d?signe par la tombe Fleurie et l'inscription inscrite dessus que la bonne colline est la Colline fleurie.

? Maudissant les profanateurs dans leurs cendres et ceux qui suivent sur leurs traces, sortant de l?ab?me o? j??tais plong? en accomplissant le geste d?horreur : voici la preuve que je connais le secret du sceau de SALOMON et que j?ai visit? les demeures cach?es de cette REINE. A ceci, Ami lecteur, garde toi d?ajouter ou de retrancher un iota... M?dite, m?dite encore, le vil plomb de mon ?crit pourrait contenir l?or le plus pur. ?

Je pense que l'auteur nous indique qu'il ne faut pas retirer les fautes d'ortographe, qui sont volontaires, comme le N de Nautonier

? Revenant alors ? la colline blanche, le ciel ayant ouvert ses vannes, il me sembla pr?s de moi sentir une pr?sence, les pieds dans l?eau comme celui qui vient de recevoir la marque du bapt?me, me retournant vers l?est, face ? moi je vis d?roulant sans fin ses anneaux, l??norme SERPENT ROUGE cit? dans les parchemins, sal?e et am?re, l??norme b?te d?cha?n?e devenant au pied de ce mont blanc, rouge de col?re. ?

Il d?signe la SALS qui est sal?e et rouge (voir une photo de Jean Brunelin sur ce forum). qui fait le lien entre la colline fleurie et BLanchefort

? Mon ?motion fut grande, ? RETIRE-MOI DE LA BOUE ? disais-je, et mon r?veil fut imm?diat. J?ai omis de vous dire en effet que c??tait un songe que j?avais fait ce 17 janvier, f?te de Saint SULPICE. Par la suite mon trouble persistant, apr?s r?flexion, j?ai souhait? vous le raconter ? la mani?re d?un conte de PERRAULT. Cher lecteur, les pages qui suivent sont la cons?quence d?un r?ve m?ayant berc? dans les mondes de l??trange et de l?inconnu. A CELUI QUI PASSE DE FAIRE LE BIEN. ?
_________________
P?pin trois pommes
http://www.dailymotion.com/video/x92uv9_pepin-troispommes_people
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lamed



Inscrit le: 09 Déc 2009
Messages: 27

MessagePosté le: Mer Déc 30, 2009 6:23 pm    Sujet du message: Le Serpent Rouge Répondre en citant

J'aimerais comprendre avant de mourir ! Very Happy

Eh oui, c'est bien ce qui peut ou doit nous r?unir : comprendre.

Pour les treize strophes, je ne peux h?las vous aider.
Trop herm?tique, trop sujet ? interpr?tations.
Quoiqu'une partie de mes travaux puisse recouper certains ?l?ments inclus...

Je r?it?re mon invitation, aux m?mes conditions.
_________________
La hache tournoie dans l'air qui fr?mit, mais l'aile s'ouvre et l'on va jusqu'? D.ieu
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum -> Le Serpent Rouge Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com- Design Copyright © Rennes-Le-Château Archive