Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum


    Ou l'histoire d'un grand secret ... 

 

 

Avertissement : Ce forum est dédié à tous les curieux, les passionnés et les chercheurs. Sont donc exclus les sujets d'ordre privé, incohérents, diffamatoires, provocateurs, politiques ou grossiers, n'ayant pour but que d'agresser ou de semer la discorde.  Les membres qui ne respecteront pas ces règles minimum de courtoisie seront avertis puis immédiatement exclus sur récidive, leurs messages seront supprimés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Messages du Web master

 

   J'ai conçu cet ouvrage comme j'aurais souhaité le trouver sur une étagère, il y a de nombreuses années, à une époque où l'affaire m'était encore inconnue. Son élaboration résulte de plusieurs années d'investigation et son écriture s'imposa comme la fin d'une étape. J'espère ainsi ravir ceux qui découvrent, ceux qui veulent connaître le vertige, mais aussi les pointus en leur montrant du doigt quelques preuves inédites en image d'une réalité que l'on ne peut plus nier. Nul besoin après ceci de s'acharner à convaincre sur l'existence d'un secret historique essentiel. Le fait est là et il faut dorénavant faire avec...

 

   L'objectif n'est pas seulement de proposer une fresque sur 2000 ans d'Histoire et 50 ans de recherches, mais c'est aussi l'occasion de présenter une superbe découverte qui fut l'étincelle de ce projet. Je remercie à ce propos, Jean Brunelin, qui sut préserver le suspens jusqu'à la sortie du livre en mai 2008.

      J'ai aussi voulu un livre abordable pour tous ceux qui souhaitent comprendre et partager ma passion. Car, si depuis l'année 2005 l'affaire a su reprendre une assise historique solide grâce à Franck Daffos, sa complexité a rendu l'histoire de plus en plus hermétique. La découverte exceptionnelle méritait d'être couchée sur papier couleur. Il fallait imprimer cet héritage pour éviter toute dérive d'interprétation et remettre dans son vrai contexte le message. Surtout, cette surprise permet au public de prendre conscience de ce patrimoine que nous devons maintenant protéger...

 

       Je souhaite enfin que ces quelques pages, prolongation du site RLC Archive, aident à la poursuite du rêve et qu'elles participent à cet immense projet qui est la mise à jour de notre passé souterrain et de ses secrets...  

Jean-Pierre Garcia               

 

        "Le Secret dans l'Art ou l'Art du Secret"   est de nouveau disponible

Commandez-le ...

   Ce livre de 424 pages couleurs est composé de nombreuses illustrations, photos et synoptiques qui accompagnent l'aventure... L'ouvrage comblera les initiés mais aussi ceux qui souhaitent découvrir l'affaire simplement en découvrant les plus belles surprises de ces dernières années. Pour commander, rien de plus simple. Remplissez le bon et envoyez-le à l'adresse indiquée. Paiement possible par Paypal ou par chèque français...   L'ouvrage est également disponible à la boutique  Aux Portes de Rennes

  Patrick Pourtal, Webmaster du site  "Rennes-Le-Château - Le dossier" me proposa en juillet 2008 de répondre à ses questions suite à la sortie du livre "Le Secret dans l'Art". C'est avec un grand plaisir que je me suis mis à ma plume. Vous trouverez mes réponses ici : http://www.rennes-le-chateau.org/rlctoday/int-jpg.asp

Je remercie également André Douzet pour avoir publier une page critique sur "Le Secret dans l'Art"
Vous pouvez la découvrir ici :
http://www.societe-perillos.com/som_garcia.html

 

Site partenaire

   Les Editions ARQA éditions d’art et de bibliophilie, vous invitent à acquérir un choix d’ouvrages en tirage limité réservé aux amateurs d’art, aux chercheurs éclairés, aux curieux impénitents. Ces ouvrages exploreront des Terrae incognitae jusqu’aux confins de la Poésie, de l’Écriture et de la Tradition, …

 
Nouveautés à lire ...          

Pour voir le clip d'annonce :  http://www.youtube.com/watch?v=qItG4rZc8KQ

 

 

Pour participer à la souscription vous pouvez retournez le bon ci-dessous :

BON DE SOUSCRIPTION

 

Les 1000 premiers exemplaires seront numérotés et signés par l’auteur.

TEMPLIERS - Recherches d’authenticité

par George H. Kiess

 

    1099. Les croisés prennent Jérusalem. Un épouvantable massacre, à la fois inutile et à jamais impardonnable. Deux à trois décennies plus tard, un groupe d’hommes prononce le vœu de ne plus retourner en Occident. Ils deviendront Guerriers ou Moines. On les appellera les pauvres frères de la Milice du Temple de Salomon.  Les Guerriers : Le champenois, Hugo Pagani, charismatique et décideur. Il sera ambassadeur en Europe de l’Ouest pour la cause palestinienne, pour le roi de Jérusalem qui a un besoin impératif de soldats pour maintenir ses conquêtes. Les Moines : des « chercheurs », savants, polyglottes, érudits ; des scientifiques tournés vers les origines des connaissances et la découverte des religions… La leur entre autres. Les Katholikos de Rome ; religion ou parti politique ? Pertinente question. L’origine de leurs croyances depuis les Romains qui persécutaient les Christiques, les apôtres d’un Dieu dont le « Christ », Jésus, était leur prophète.

   Ces persécuteurs romains toujours présents, leur vrai visage. Le secret des hommes du Temple qui découvrent ces vérités, et qui doivent se taire au risque de leur vie. Les Maîtres successifs de l’Ordre du Temple. Étaient-ils dix ou onze pour arriver jusqu’à Gérard de Ridefort, le Grand-Maître qui a trahi ? Et le troisième Maître des Templiers qui un jour donna sa démission et ne fut plus à la tête de l’Ordre, ce « Grand-Maître » qui revint en Europe pour entrer dans un monastère. Cet autre Maître de l’Ordre qui donna également sa démission, mais resta au service du roi de Jérusalem. Le Grand Maître Bertrand de Blancaforti, capturé ; puis, libéré sur négociation, en payant rançon. Fini l’ésotérisme farfelu des 9 chevaliers… pendant neuf ans… 1118, création de l’Ordre… La vérité sur le Maître félon Gérard de Ridefort… Les secrets des « frères initiés ». Les raisons véritables de ces croisades. Les aspects réalistes et historiques de l’existence des Templiers sur un peu moins de deux siècles.… Savions-nous tout cela ?

 

               10 ans déjà... 

           C’est avec un immense plaisir que je souhaite longue vie à ces deux nouveaux ouvrages de Franck Daffos. Voici maintenant 10 ans que le destin nous a rapprochés suite à l’ouverture du site RLC Archive le 5 mai 2004, et depuis, le vent continue de souffler. Je m’en souviens encore… Surpris par ce site Web légèrement provocateur et par son contenu sans cesse orienté vers de nouvelles pistes, Franck avait pris son téléphone pour me recommander d’y ajouter une référence qui manquait. L’échange dura en réalité plus de trois heures… C’était le début d’une aventure et d’une amitié qui se poursuit aujourd’hui plus que jamais. Ce fut aussi la naissance du forum que je décidai d’ouvrir pour faire face à une vague de protestations, de censures, et d’attaque gratuites contre l'auteur. Où sont-ils aujourd’hui tous ces incrédules arcs boutés sur leur conviction ? Que reste-t-il de toutes ces thèses destinées à nous faire croire que l’histoire de Rennes est une ridicule affaire de trafic de messe ? Rien… car une fois de plus le temps est seul juge… Finalement parmi les innombrables ouvrages publiés, seuls certains continuent d’abreuver le long fleuve tranquille des deux Rennes. Ce fut aussi, lors d’une nouvelle rencontre à ND de Marceille en 2006, la découverte d'une signature, celle de Mathieu Frédeau sur le tableau de Saint Antoine, un indice qui allait nous replonger dans de nouvelles pistes dont les tableaux jumelés de Rennes-les-Bains. Ce fut enfin le temps d’un premier bilan et la sortie d’un livre qui synthétise : « Le Secret dans l’Art ou l’Art du Secret ». Depuis, Franck a voulu prendre du recul, sans doute pour se reposer à propos d’une malheureuse affaire qui n’aurait jamais dû voir le jour, mais on ne quitte pas Rennes comme cela… Il y a encore tant à dire et à raconter... Car nos échanges longs et savoureux démontrent une chose : notre passion reste intacte et déterminée.
      Ces deux ouvrages « Le secret dérobé » et « Le puzzle reconstitué » ne sont pas de simples rééditions. Ils sont aussi l’occasion pour l’auteur de renforcer certains messages et d’apporter des documents inédits. Ils sont aussi un magnifique tremplin pour ce qui va suivre l’année prochaine. Car même si nos recherches se sont éloignées en apparence ces dernières années, cette nouvelle étape prouve que nos chemins n’ont jamais été aussi proches et convergents…

 

La suite est ici...  10 ans déjà et plus d'1 million de visiteurs

Jean-Pierre Garcia       

 

        Il y a 45 ans naissait quasiment de rien...

   du vent des Corbières et des oubliettes de l’Histoire, un mystère échevelé de « curé aux milliards » que l’intelligentsia actuelle, bien embarrassée, considère être aujourd’hui un « mythe »…
Autrement dit après un demi-siècle de recherches biographiques et historiques, géographiques et archivistiques et plus de 450 livres publiés sur « l’Affaire de Rennes-le-Château », celle-ci se résumerait, en quelque sorte, à une escroquerie intellectuelle, un conte à dormir debout, un piège nébuleux aussi hasardeux qu’improbable dans lequel tomberaient tous les chercheurs qui, tels des papillons de nuit attirés par une lumière incandescente située au loin, dans un Razès enchanté par Gérard de Sède, et n’aurait comme seul recours que de colporter la légende de Rennes. Il suffit de le croire. Mais, pour croire le contraire, il est nécessaire surtout de se pencher, sans a priori aucun, sur les pièces incontournables du dossier pour comprendre à quel point les tenants d’un mystère sans corps, mais aussi sans queue ni tête, se retrouvent très rapidement démunis devant leurs propres contradictions. Depuis plus de dix ans, Franck Daffos avec ses ouvrages : le Secret dérobé et le Puzzle reconstitué, et ses conférences à Rennes-le-Château, démonte avec courage et abnégation tous les rouages de cette « machine infernale », comme aurait dit Cocteau, et démontre à qui veut l’entendre que l’affaire de Rennes est bien une affaire sérieuse - concernant des ecclésiastiques. Autrement dit un « secret de prêtres »… Franck Daffos démontre encore que le mystère est loin d’être inexistant - bien au contraire - et qu’il suffit de se donner la peine de reconstituer patiemment le puzzle, pour qu’apparaisse enfin l’image cohérente et parfaitement réaliste d’une énigme ancestrale qui prend principalement sa source dans le XVIIe siècle des Bergers d’Arcadie de Nicolas Poussin et du surintendant des finances de Louis XIV, un certain… Nicolas Fouquet....

 

Les interviews de Franck Daffos sont ici :

http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2891
http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2892
http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article2904

 



Par Franck Daffos et Didier Héricart de Thury
Editions ARQA



Ombres et lumières sur Rennes-le-Château...
Editions ARQA



Le Prieuré de Sion
par Doumergue et Garnier
Editions ARQA

Le Secret Dévoilé
par Christian Doumergue
 

Par George H. Kiess
Editions ARQA

Le secret dérobé
Par Franck Daffos
Editions ARQA

Le puzzle reconstitué
Par Franck Daffos
Editions ARQA

 
 

Un peu de rêve...

    Par ces temps de fond de crise, alors que nous entrons dans l’hiver, il ne faut pas hésiter à se laisser emporter par quelques rêves… Pour qui la respecte, Rennes sait offrir cette magie qui lui est propre… Au détour d’un chemin, à un endroit très particulier, sous un épais lit de feuilles et de débris, un soupirail fait de deux énormes dalles jointives et placées horizontalement, nous prouvent que Boudet était très bien informé… Mais est-il encore besoin de le prouver ?

 
La Sainte Baume... Un reliquaire bien gênant...
 
   Nous ne verrons malheureusement plus la face cachée du reliquaire de la Sainte Baume qui permit de rebondir sur l'affaire de Rennes. Objet certainement de nombreuses interrogations des pèlerins et surtout de quelques chercheurs un peu trop curieux, la précieuse orfèvrerie a été définitivement retournée. Elle ne présente dorénavant que son côté conforme aux Evangiles... On y découvre Marie-Madeleine portée par les anges et priant aux pieds de Jésus. Tout est rentré dans l'ordre... Preuve aussi que le reliquaire dérange...

   Les moines dominicains, gardiens de la grotte sacrée, seraient-ils tombés sur une description du sulfureux reliquaire ? C'est bien possible... Le fait est que depuis 2013, les visiteurs de la Sainte Baume ne peuvent plus admirer le merveilleux message laissé par Thomas Joseph Armand Caillat en 1889. L'orfèvre lyonnais très apprécié et spécialisé dans l’art religieux, obtint d’ailleurs le Grand Prix d’Orfèvrerie le 22 juin 1890 et figura à l'Exposition Universelle de Paris de 1889.

   Heureusement il nous reste les photos qui attestent de cette gravure plutôt décalée avec la version biblique officielle... 


Le reliquaire de la Sainte Baume, retourné à partir de 2013

Détail du reliquaire visible depuis 2013... et conforme aux Evangiles...

 

Détail du reliquaire - Cette face a été occultée à partir de l'année 2013
On y découvrait un corps embaumé et auprès de lui, la Vierge Marie en prière, accompagnée
du petit groupe dont Marie-Madeleine, dans la barque qui s'échoua selon la légende,
à Saintes-Maries-de-la-Mer... non loin du Razès...

 
Dernières parutions sur le site...
 

 
Franck Daffos "Le puzzle reconstitu?"
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum -> Franck Daffos - Le puzzle reconstitu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
P.MERLE



Inscrit le: 19 Jan 2007
Messages: 518
Localisation: r?gion toulousaine

MessagePosté le: Mar Déc 15, 2009 1:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Franck .

Pour en revenir ? tes longs messages, qui sont en fait de v?ritables articles, merci pour ces compl?ments d'information . Dans l'ensemble, le sch?ma que tu proposes me convient, et j'esp?re qu'un jour nous pourrons consulter les documents qui permettent de prouver d?finitivement cette th?se .

J'ai aussi des points de divergence, mais je m'abstiens d'intervenir quand j'estime que ma fa?on de voir n'est pas ?tablie sur des ?l?ments que je consid?re indiscutables .

Lors de discussions informelles, tu as ?voqu? ? 2 reprises devant moi que le plan du domaine repr?sentait la cache ? l'?chelle 1 . Comme tu viens de confirmer publiquement ta position, je r?agis sur ce sujet .

Quand tu en a parl?, j'avais tiqu?, et apr?s r?flexion, je n'?tais pas d'accord . Je n'arrivais pas ? imaginer quel pourrait ?tre le sens, l'int?r?t et l'utilit? de la repr?sentation de cette cache de fa?on aussi sophistiqu?e ! Un tel effort de conception, de r?alisation et de financement devait obligatoirement avoir un but pratique de la plus grande importance pour les donneurs d'ordres . Tel que tu les repr?sentes, ils n'ont pas agi pour flatter leur ego . Le plus logique que je vois serait un syst?me de localisation pr?cis, et qui serait p?renne sur la longue dur?e, contrairement au papier . Alors, la cache ? l'?chelle 1 ..........

Je suis donc persuad? depuis longtemps que ce plan s'applique sur le terrain . Mais comme je n'avais aucune proposition alternative s?rieuse ? mettre en face de ton affirmation, je me suis dit que quelque chose m'?chappait, et que tu devais avoir des biscuits sous le coude pour ?tre aussi affirmatif . J'ai donc attendu de voir arriver du nouveau . C'est fait de mon c?t?, si bien que la situation a chang? .

Tout d'abord, pour affirmer que le plan du domaine repr?sente la cache ? l'?chelle 1, je ne vois que 2 options :
- Tu as eu acc?s ? cette cache .
- Tu as eu acc?s ? des documents qui d?crivent ce fait .

Dans le 1er cas, il y a 2 possibilit?s :
- Soit elle est vide, et c'est un ?l?ment historique qui appartient ? tous, et rien ne justifierait de ne pas rendre publique sa d?couverte .
- Soit elle renferme encore des "choses" lourdes de cons?quences, et dans ce cas, les d?tenteurs de cette connaissance garderaient un silence total .

Vu les circonstances, j'exclus totalement la 1?re option . Il reste donc la seconde, c'est ? dire les documents . Mais tant qu'ils ne seront pas rendus public, c'est comme s'ils n'existaient pas .

Mais si j'?cris ce message, c'est surtout parce que j'ai enfin trouv? derni?rement une utilisation pratique de ce plan . Et ce que je pensais depuis longtemps s'est confirm?, et de quelle mani?re ! ! ! Le plan du domaine est en effet un ?l?ment fondamental de cette affaire, au m?me titre que la VLC . Il se positionne sur la carte de fa?on tr?s pr?cise, avec une ?chelle en nombre rond, sans aucune manipulation, sans aucune interpr?tation ! ! ! C'est purement m?canique, dans le m?me esprit que les Bergers 2 . La VLC est son compl?ment, utile mais pas indispensable . Ma d?monstration est blind?e, et ce n'est pas demain la veille qu'on m'en pr?sentera une autre qui tienne aussi bien la route . Et c'est tellement simple ! ! ! Je m'en veux de ne pas avoir compris depuis 10 ans . Nous avons tous le m?me d?faut : nous compliquons beaucoup trop !

De plus, je suis enchant? du r?sultat, obtenu je le rappelle de fa?on totalement neutre, car mon "point" est de nouveau exactement confirm? . H? oui, Gil, voil? une nouvelle d?monstration d'un sacr? calibre, et la subjectivit? n'y a aucune place . Mais j'ai tout de m?me un sacr? probl?me . Il y a indubitablement une 2? cache, que je n'attendais pas du tout, et dont je me serais bien pass? ! Je dois me mettre en chasse pour trouver des ?l?ments compl?mentaires qui puissent confirmer par d'autres moyens . Et c'est bien parti !

Je n'ai jamais compris que le plan du domaine ne soit pas l'objet, et depuis longtemps, d'une attention soutenue, de recherches approfondies, et de discussions s?rieuses, alors qu'une multitude de sujets secondaires monopolisent l'attention depuis des d?cennies . C'est ? croire que nous nous faisons tous avoir par une manipulation subtile !

Alors, Franck, voil? un sujet sur lequel il faudra que tu am?nes un jour des ?l?ments particuli?rement solides pour pr?senter une solution alternative digne de ce nom . Tu sais que je n'ai pas pour habitude d'?mettre des avis formels contraire aux tiens . Dans le cas pr?sent, tu dois bien te douter que si je prends le risque de m'exprimer publiquement sur ce th?me de cette mani?re, c'est que j'ai des raisons incontournables pour ce faire . J'esp?re que nous aurons l'occasion d'en discuter s?rieusement un de ces jours cartes sur table, au propre comme au figur? . Je te garantis que tu seras surpris ! L'avenir tranchera, de notre vivant j'esp?re !

Amiti?s . Patrick .
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Renaud



Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 339

MessagePosté le: Mar Déc 15, 2009 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A une ?poque, il y a 4 ans environ, un document avait fait son apparition.
Un document soi-disant fait par des templiers...
Je doute quant ? son authenticit?...

http://www.pays-de-couiza.com/renchato/images/plan_1.gif
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrice



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Mar Déc 22, 2009 7:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous d?die , Brunelin , cette excellente d?couverte de Alsufi en lien avec le m?ridien de Paris.
Les choses sont beaucoup plus compliqu?es que vous ne le dites...Mais vous pourrez toujours dire que c'est l'effet du hasard...Et que le m?ridien de Paris date du 17 eme siecle !
La quadrillage de la planete est une des cl?s majeure de cette ?nigme !!! Il n'y a pas que les lignes telluriques , Brunelin , il y a autre chose...

Je laisse la parole ? Al Sufi (forum du portail):

"Enfin, je ne r?siste pas ? vous faire part d'une d?couverte que je viens de faire et qui peut rentrer dans la cat?gorie "amusement g?om?trique de la Plan?te" :
j'ai recherch? o? se situait le lieu o? Saint Antoine a v?cu et s'est ?teint en Egypte, pr?s de la Mer Rouge, au sud de Suez et du Caire. Il S'agit du monast?re de Deir Abbas Anton. La grotte o? Antoine a v?cu se situe pr?cis?ment (Google Earth) ? 32? 21' 15,61'' Est.
Or, le M?ridien de Paris, tr?s li? ? la date du 17 janvier, f?te de Saint Antoine, se situe ? 02? 20' 14'' Est.
Il en ressort que le M?ridien de Saint Antoine en Egypte se situe ? 30? 01' 02'' du M?ridien de Paris, tr?s antonin ?galement !
La pr?cision pour que l'?cart soit exactement de 30 ? (360? / 12) est inf?rieure ? 0,05 % !"

A chacun de m?diter la dessus objectivement !
Cordialement
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
brunelin



Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 1658
Localisation: LANGUEDOC

MessagePosté le: Mar Déc 22, 2009 6:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je vous d?die , Brunelin , cette excellente d?couverte de Alsufi en lien avec le m?ridien de Paris.
Les choses sont beaucoup plus compliqu?es que vous ne le dites...Mais vous pourrez toujours dire que c'est l'effet du hasard...Et que le m?ridien de Paris date du 17 eme si?cle !

Je ne comprends pas pourquoi vous vous ent?tez ? dire que le m?ridien de paris ne date pas du 17 eme si?cle alors que le m?ridien de Paris a ?t? d?fini le 21 juin 1667 par les math?maticiens de l'Acad?mie. En ce jour de solstice d'?t? ceux-ci trac?rent sur le sol le m?ridien puis les autres directions n?cessaires ? l?implantation exacte du futur observatoire de Paris. D?s lors, le m?ridien origine pour la France ?tait d?fini.
Citation:
La quadrillage de la planete est une des cl?s majeure de cette ?nigme !!! Il n'y a pas que les lignes telluriques , Brunelin , il y a autre chose...

Et bien ? vous de nous le dire mais en principe vous ne dites rien !
Citation:
j'ai recherch? o? se situait le lieu o? Saint Antoine a v?cu et s'est ?teint en Egypte, pr?s de la Mer Rouge, au sud de Suez et du Caire. Il S'agit du monast?re de Deir Abbas Anton. La grotte o? Antoine a v?cu se situe pr?cis?ment (Google Earth) ? 32? 21' 15,61'' Est.
Or, le M?ridien de Paris, tr?s li? ? la date du 17 janvier, f?te de Saint Antoine, se situe ? 02? 20' 14'' Est.
Il en ressort que le M?ridien de Saint Antoine en Egypte se situe ? 30? 01' 02'' du M?ridien de Paris, tr?s antonin ?galement !
La pr?cision pour que l'?cart soit exactement de 30 ? (360? / 12) est inf?rieure ? 0,05 % !"

Por votre gouverne, un degr?s d?arc terrestre se traduit par 111 km sur le terrain, donc votre monast?re se trouve ? 3200 km ? l?est du m?ridien de paris????j?avoue ne pas tr?s bien comprendre votre d?monstration
_________________
"l'abb? BOUDET connait un secret qui pourrait engendrer de grands bouleversements"
courrier du r?v?rend p?re VANNIER
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rennes-Le-Ch?teau Archive Index du Forum -> Franck Daffos - Le puzzle reconstitu Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Page 11 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com- Design Copyright © Rennes-Le-Château Archive